2ème édition du Salon National de l’entrepreneuriat Féminin (SANEF)

Une plateforme grandissante de valorisation de l’entrepreneuriat pour l’autonomisation de la femme au Niger

Du 20 au 24 Novembre 2018, se déroule à Niamey la 2ème édition du Salon National de l’Entreprenariat Féminin (SANEF). La cérémonie officielle du lancement a eu lieu à la Place de la Poste, sous le parrainage de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeinabou Tari Bako, en présence du Directeur de Cabinet du Ministre de l’Entreprenariat des Jeunes et de plusieurs autres personnalités. Le thème choisi cette année est : « Entreprenariat féminin au Niger et dans l’espace UEMOA : quelles perspectives pour le financement des projets des femmes ? ».  

Au-delà de la participation des femmes entrepreneures nigériennes, l’édition 2018 du SANEF capitalise une ouverture sur l’espace UEMOA, avec la participation des consœurs venues du Burkina Faso, du Togo et du Benin. En plus, au regard du nombre important des acteurs avertis de la dynamique de l’autonomisation de la femme, le SANEF se veut d’être une véritable occasion pour ces braves femmes d’échanger, de mutualiser et de capitaliser leurs expériences, leurs connaissances, leurs compétences à travers les diverses activités inscrites au programme durant ces cinq jours.

A l’ouverture de ce salon, la présidente de l’association business club NigeriElles, organisatrice de l’événement, a profité de l’occasion pour rendre un hommage aux 39 femmes et enfants enlevés à N’guelewa, il y’a aujourd’hui plus de 500 jours.  Elle a ensuite brièvement rappelé le rôle fondamental de l’événement. « Au Niger, selon les estimations, la population passera à 50 millions d’habitants en 2035, avec une large majorité des femmes. A moins donc d’éduquer ces dernières et de les autonomiser via l’entreprenariat, un péril majeur guette notre pays : le chômage, la débauche, la prostitution etc. L’entreprenariat des femmes est une solution idoine, à long terme, et le SANEF est une plateforme idéal pour sa promotion », a déclaré Mme Samira Ousmane Mamoudou, la présidente de NigeriElles. Selon elle, c’est ainsi que ce grand rendez-vous a pris son envol, il y’a un an de cela, avec une certitude partie de la pertinence et de la nécessité de rassembler les talentueuses nigériennes, qui osent l’entreprenariat afin de faire progresser l’autonomisation de cette partie vulnérable mais majoritaire de notre population. Elle a ensuite indiqué que la démarche d’internationalisation regorge des avantages commerciaux, liés d’abord au vaste marché des consommateurs de l’espace UEMOA, estimé à 120 millions. Cela permettra aussi un réseautage fructueux entre les femmes entrepreneures des différents pays.

Pour la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, l’organisation de ce salon est un levier puissant pour la croissance économique et particulièrement l’autonomisation de la femme ; une initiative, dit-elle, qui cadre parfaitement avec le programme de Renaissance acte II de SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l‘Etat. A cet effet, d’après la ministre, plusieurs actions ont été réalisées par l’Etat, avec l’appui des partenaires, notamment : l’élaboration de la Stratégie Nationale d’Autonomisation de la Femme et de son Plan d’Action. On note aussi la création de plusieurs outils, tels que : la Maison de la Femme (dans les 8 régions du pays), des Institutions de microfinance, la Maison de l’Entreprise et le répertoire des femmes entrepreneures. Raison de plus, elle a félicité l’association NigeriElles qui, par cette excellente initiative, contribue à créer un écosystème dans lequel la femme entrepreneure crée, innove et devient économiquement autonome. Sur ce, la ministre en charge de la promotion de la femme a réitéré son engagement à soutenir ce réseau dynamique de femmes entrepreneures et leaders, afin qu’il assure une relève pérenne dans l’excellence.

Quant au représentant du ministre de l’entreprenariat des jeunes, il a mentionné que la question de l’autonomisation des femmes est une préoccupation à laquelle les plus hautes autorités s’attèlent à trouver la solution la plus efficace et la plus efficiente, à travers la mise en place d’un système de financement adapté à notre environnement et à notre culture entrepreneuriale.

« La mission de notre département ministériel d’entreprenariat des jeunes est de vous accompagner dans vos prises de risque, car entreprendre c’est oser. De ce fait, nous serons toujours à vos côtés pour vous accompagner à transformer ces risques en réussites et contribuer à la croissance économique de notre pays. Il s’agit pour nous, de faire de l’entreprenariat des jeunes en général, et celui des jeunes femmes en particulier; une réalité et une alternative au chômage, à l’oisiveté, à la pauvreté. Dans ce cadre, des reformes juridiques et institutionnelles engagées, et la mise en œuvre des politiques et des stratégies d’accompagnement et d’encadrement ont permis d’améliorer significativement l’environnement entrepreneurial au Niger », a affirmé le Directeur du Cabinet du ministre de l’entreprenariat des jeunes.

Au programme de cette deuxième édition, d’après la présidente du comité d’organisation, mise à part l’exposition des stands d’entreprises des participantes, des conférence-débats seront animées à la chambre de commerce et une soirée de gala couronnée d’une distinction méritante Awards aux meilleures initiatives féminines sanctionnera le salon.

 

 

About the Author

Ecostartup
ECOSTARTUP est le diminutif de «ECOSYSTEME des STARTUP ». C’est le 1er blog nigérien dédié à l’actualité Start-up en Afrique. Ecostartup se focalise sur l’environnement entrepreneurial et les grandes idées pouvant changer le monde.

Be the first to comment on "2ème édition du Salon National de l’entrepreneuriat Féminin (SANEF)"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


error

Enjoy this blog? Please spread the word :)