E-learning: Au Bénin, la plateforme Sewema de la jeune nigéro-nigériane Hadjara Idriss compte plus de 8 000 utilisateurs

Please follow and like us:

Sewema est un mot en langue locale du Bénin qui signifie « instruis-toi ». Un concept qui résume clairement la vocation de la plateforme d’e-learning à l’actif de la jeune nigéro-nigériane Hadjara Idriss. Facilitation d’accès à la formation continue pour les jeunes diplômés et employés en besoin de renforcement des compétences, tel est le service qu’offre Sewema.  « Je me suis dite, qu’aujourd’hui, la jeunesse africaine n’a pas que besoin des mentors pour pouvoir bien entreprendre ou apporter des innovations nécessaires dans les institutions ; il nous faut, surtout, l’accès à des outils et à des opportunités de formation, que ce soit en ligne ou hors ligne, pour développer les compétences, de plus en plus exigées, dont on a besoin », révèle Hadjara Idriss.

En effet, la plateforme présente tout un catalogue d’une multitude de ressources de e-learning adaptées aux besoins en compétences du capital humain africain. D’après Hadjara, la plateforme compte actuellement plus de 8 000 utilisateurs dont 6 000 qui suivent activement les cours, avec plus de 200 outils développés disponibles en diverses disciplines. La startup tire ses profits de l’une des catégories d’outils non gratuites et des séances de formation sur demande pour des personnes qui viennent individuellement ou des entreprises. Sewema fonctionne avec une équipe permanente de 8 jeunes et trois prestataires « freelance ». Ils sont essentiellement des développeurs, des spécialistes de marketing et des rédacteurs de contenu.

Un rude challenge

Evidemment, l’incubateur Etrilabs accompagne bien le projet, mais il a besoin aussi de financement. Le revenu que génère Sewema actuellement ne lui permet pas d’aller au-delà de la couverture salariale. Il aurait généré plus s’il avait une vingtaine d’employés permanents, explique la promotrice qui ajoute que le projet devrait s’étendre, notamment en Côte d’Ivoire où ses services y sont déjà sollicités. Il y’a certes une certaine concurrence, mais la particularité de Sewema, dit-elle, est que l’entreprise ne se limite pas à offrir seulement l’accès aux formations en ligne, elle offre également des ressources hors ligne. « A Sewema, nous rêvons d’une Afrique, où il y’a réellement une formation de qualité ; un capital humain adapté à nos réalités, à même de relever les défis du développement du continent », a martelé la startuper. 

 A propos de Hadjara Idriss

 Elle est âgée de 25 ans. Nigéro-nigériane de nationalité, Hadjara réside au Bénin depuis presque 6 ans. Elle est y allée pour faire la licence en réseau et télécommunications. Après, elle a commencé à s’intéresser plus aux codes, création web et application ; raison pour laquelle, elle poursuivit son master en Architecture Logicielle. Suivant ses cours, Hadjara s’est rendue compte qu’il lui fallait, au-delà des notions théoriques, plus de pratique. C’est ainsi que, de formation en formation, la jeune passionnée de code passa par Etrilabs où elle a été retenue après inscription dans un programme dédié aux femmes. Cela lui a permis surtout d’approfondir son expérience avec des pratiques en programmation. Elle a ensuite suivi des renforcements de capacité en marketing digital, l’entrepreneuriat numérique, le web design, etc. A cette croisière, Hadjara participa à des challenges de développement de plusieurs projets de plateformes à Etrilabs, l’incubateur de Parakou. Après quoi, elle eut décroché un job en France, en tant que développeur dans une entreprise durant 6 mois, avant de rejoindre la startup Mentorat-Club. Encore, Hajara ne se retrouvait pas comme elle l’entend. C’est de là, qu’elle décida alors de relancer, en 2018, sa propre startup Sewema, initiée depuis 2015.

Please follow and like us:
A propos de Ecostartup 39 Articles
ECOSTARTUP est le diminutif de «ECOSYSTEME des STARTUP ». C’est le 1er blog nigérien dédié à l’actualité Start-up en Afrique. Ecostartup se focalise sur l’environnement entrepreneurial et les grandes idées pouvant changer le monde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*