Guerra Tech Hub, l’incubateur du nord mise pour une industrie numérique inclusive, mixte et égalitaire

Please follow and like us:

Le programme de formation au profit des jeunes femmes du nord Bénin, dans la découverte des métiers du numérique ; l’initiation à la culture tech et l’apprentissage des bases du code est entré dans sa deuxième saison, le 26 Août dernier. A travers Hack Her, l’incubateur du nord Guerra Tech Hub entend faire du numérique une industrie exemplaire, en attirant et stimulant des talents à la hauteur des défis d’avenir, afin que le numérique puisse représenter une industrie inclusive, mixte et égalitaire.

 Hack Her, programme d’appui à l’entreprenariat numérique au Bénin

Guerra Tech Hub c’est l’incubateur de Parakou qui œuvre, dans le Nord du Bénin, pour une communauté éclectique de développeurs, d’innovateurs et de chefs d’entreprises à succès qu’il accompagne avec son réseau de mentors, investisseurs et coachs en affaires.

Au cours de la première saison de Hack Her, ce sont 30 jeunes femmes, âgées de 18 à 35 ans qui ont été préparées aux métiers techniques du numérique, au-delà de la sensibilisation massive du grand public sur les opportunités du secteur numérique ainsi que de son ouverture aux femmes pour leur émancipation, Guerra Tech Hub s’implique dans le développement du secteur dans la ville.

 Pourquoi Hack Her ?

Selon le constat de l’incubateur, dans des zones comme le nord Bénin, la femme est beaucoup moins présente dans le domaine numérique. D’où ce programme qui vient renverser la tendance, en contribuant à la « féminisation » du secteur, pour ainsi y promouvoir l’égalité professionnelle entre hommes et femmes. « Aucun prérequis n’est exigé, sinon une forte curiosité/passion pour le digital ! », peut-on lire sur la page web du programme

Témoignages des bénéficiaires de la première cohorte

Quelques bénéficiaires du renforcement de capacité de la première phase témoignent de leurs impressions: 

« Le programme m’a permis de découvrir de nouvelles perspectives et d’avoir plus confiance en moi. Je voudrais inviter toutes les filles et femmes à venir découvrir et prendre conscience de leur potentiel. Le rêve n’est réel que pour les téméraires et nous femmes le sommes », Mazidath MORA LAFIA.

 « Le programme hack Her représente une énorme opportunité d’indépendance et d’épanouissement pour les jeunes femmes comme moi. Il a été la plus belle expérience autant professionnellement que socialement que j’ai connu jusque-là », Raymonde KPLAÏ.

« Hack Her a été pour moi une merveilleuse expérience car elle m’a permis d’acquérir de nouveaux savoirs. Je souhaiterais que cette initiative se perpétue pour permettre à d’autres femmes de découvrir le monde du numérique », Dolcine LALEYE.

Au terme des 2 mois de la première saison, on peut sans nul doute affirmer que les stéréotypes et l’autocensure se dissipent progressivement. Les enjeux pour ces 3 prochains mois de la seconde saison sont élevés. Ils doivent susciter l’intérêt des femmes à rejoindre le secteur du numérique pour y entreprendre. Et, c’est sur cet élan qu’intervient cette deuxième saison de Hach-Her. 

Please follow and like us:
A propos de Ecostartup 39 Articles
ECOSTARTUP est le diminutif de «ECOSYSTEME des STARTUP ». C’est le 1er blog nigérien dédié à l’actualité Start-up en Afrique. Ecostartup se focalise sur l’environnement entrepreneurial et les grandes idées pouvant changer le monde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*