#Tunisie Afric’Up 2019 Quand le DG de l’ANSI partage les expériences et les ambitions de la dynamique de transformation numérique amorcée dans la vision Niger 2.0

Please follow and like us:

C’est à un rendez-vous inédit des acteurs de l’innovation et de la technologie africaine que le Ministre-Conseiller à la Présidence de la République, Directeur Général de l’Agence Nationale pour la société de l’information (ANSI), M. Ibrahima Guimba-Saidou a représenté le Niger, du 24 au 25 septembre dernier, à Tunis (Tunisie).   Sous l’égide et à l’invitation du gouvernement tunisien, de l’Alliance Smart Africa, et en partenariat avec Co-Host GIZ & Make IT in Africa, l’événement a réuni plusieurs ministres africains, plus de 150 speakers et investisseurs de renom, des centaines de startupers et incubateurs du continent, dans un programme riche en sensation ; découverte ; apprentissage (à travers des conférences, workshops, deal room, hackathons, startup Pitch, et exposition).

Un événement tout unique de son genre où le DG de l’ANSI est allé partager les expériences et les ambitions de la dynamique de transformation numérique qu’a amorcée notre pays, dans sa vision Niger 2.0. Le Ministre Conseiller à la Présidence M. Ibrahima Guimba Saidou a parlé, notamment de l’initiative des journées portes ouvertes TIC (tous les derniers samedis de chaque mois), de la compétition annuelle d’entrepreneuriat numérique eTAKARA, et de la gestation de la première académie de codage « CodeLoccol » pour soutenir cet élan de développement digital.

Autour du thème « Smart Cities & Open Innovation en Afrique, quelles opportunités pour les startups ? », à travers les nombreux ateliers (plus de 30) animés par des mentors internationaux, cet Afric’Up, a pour objectif d’outiller et d’impulser une culture de l’innovation et d’intelligence collective, de croissance partagée et d’expérimentation aux startups africaines. Il s’agit, ainsi, d’une majestueuse volonté d’associer les startups africaines prometteuses avec les grands groupes internationaux, à les ouvrir sur l’open innovation, les nouvelles technologies et les meilleures pratiques collaboratives principalement dans les domaines de l’énergie, du transport, de l’environnement, de l’agriculture, de la santé pour les futures Smart Cities du continent.

Par ailleurs, il était aussi question de mettre en avant l’ensemble des écosystèmes digitaux du continent, et devenir l’événement fédérateur, catalyseur de tous les écosystèmes d’Afrique de l‘Est, de l’Ouest, du Centre, Australe et du Nord. Afric’Up sera ce carrefour technologique, lieu d’échange, de partage, de réseautage entre l’Afrique anglophone, francophone, lusophone et arabe. Pour cette édition, Afric’Up a donné l’opportunité à 80 startups africaines (30 Afric’Up Pitch et 50 Afric’Up Startup Stage) et de la diaspora de participer, tous frais payés à Tunis.

Rappelons que cette manifestation a été placée par les chefs d’État africains au cœur de l’agenda et de la stratégie de l’Alliance Smart Africa afin d’accompagner l’éclosion des futurs champions africains en valorisant les compétences, la créativité, les success stories. Une aspiration tout aussi panafricaniste que s’approprie notre pays, à travers la stratégie Niger 2.0.

Please follow and like us:
A propos de Ecostartup 39 Articles
ECOSTARTUP est le diminutif de «ECOSYSTEME des STARTUP ». C’est le 1er blog nigérien dédié à l’actualité Start-up en Afrique. Ecostartup se focalise sur l’environnement entrepreneurial et les grandes idées pouvant changer le monde.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*